Coronavirus : Comment fait les chauffeurs de taxi moto ?

créer par franck. Posté(e) le 12 juillet 2021 dans Transports.
franck
0 message(s)

Pendant la période de la crise sanitaire, certaines nouvelles mesures sont devenues indispensables à prendre pour garantir les droits des chauffeurs. Dans cet article, nous répondons à certaines questions importantes :

Les chauffeurs de taxi doivent-ils travailler pendant le coronavirus ?

Les chauffeurs de taxi moto sont autorisés à prendre leurs courses comme d’habitude pendant l’épidémie de coronavirus. Mais il est impossible de suivre les règles de distanciation sociale tout en conduisant un taxi moto. Il est donc important de prendre des précautions pour se protéger, protéger ses proches et protéger les clients

Règles à suivre par les chauffeurs de taxi moto

Essayez de rester à deux mètres de distance, les passagers doivent toujours s’asseoir à l’arrière de votre taxi moto.

  • Dans la mesure du possible, laissez les passagers s’occuper eux-mêmes de leurs sacs et de leurs affaires.
  • Toussez ou éternuez toujours dans un mouchoir en papier et jetez-le immédiatement en toute sécurité.
  • Utilisez des lingettes désinfectantes sur les ceintures de sécurité et les poignées de porte entre deux courses.
  • Acceptez les paiements par carte et les prépaiements, afin de manipuler le moins possible d’espèces.
  • Ne vous touchez pas le visage.
  • Gardez du savon et de l’eau ou du gel désinfectant dans votre véhicule, afin de pouvoir vous laver les mains fréquemment pendant au moins 20 secondes, surtout après avoir touché les sacs et les effets personnels des clients.
  • Ne travaillez jamais si vous présentez de nouveaux symptômes, comme une toux continue ou une température élevée.
  • Si vous allez chercher des passagers dans des aéroports ou des gares, il vaut la peine de vérifier les destinations de voyage des passagers potentiels pour vous protéger d’une éventuelle infection.

De nombreux assureurs de taxis motos ont temporairement étendu leur couverture pour inclure les services de messagerie et les livraisons pendant la période de confinement du coronavirus, y compris les plats à emporter, les colis Amazon et les fournitures des organisations caritatives et des banques alimentaires. Vous pouvez avoir plus d’informations sur tous ces détails en cliquant sur ce lien : https://www.mon-taximoto.fr/

Cette mesure est opportune car on demande de plus en plus aux chauffeurs de transporter de la nourriture et d’autres articles plutôt que des personnes. Vous devriez vérifier auprès de votre assureur avant de commencer à faire des livraisons.

Si vous envisagez de devenir un coursier ou un chauffeur-livreur sur une base plus permanente, il est recommandé de souscrire une assurance coursier.

Si je ne travaille pas, puis-je transformer mon assurance taxi moto en assurance pour usage privé ?

Nous ne recommandons pas de déclasser votre couverture si vous continuez à exercer l’activité de taxi, même s’il ne s’agit que de quelques courses. Si vous continuez à travailler occasionnellement comme chauffeur de taxi moto, veillez à conserver votre assurance telle quelle. Ne soyez pas tenté de faire un petit boulot en douce, car votre police ne serait plus valable.

Puis-je transformer mon assurance taxi moto et devrais-je le faire ?

Certains assureurs de taxis proposent également une couverture « en attente », qui n’est une option que si vous n’utilisez pas du tout votre taxi moto. Elle ne protège votre taxi moto que lorsqu’il est garé dans l’allée ou dans le garage, et ne couvre que l’incendie ou le vol. Dans le cadre de cette couverture, vous ne pourrez pas du tout conduire votre véhicule sur les routes. Elle n’est donc pas recommandée si vous avez encore besoin de votre voiture pour d’autres raisons, comme des courses.

Un chauffeur de taxi moto peut-il obtenir ou renouveler une licence pendant l’épidémie de coronavirus ?

La plupart des conseils municipaux ont cessé de délivrer et de renouveler les licences pour les taxis motos pendant la crise du coronavirus, mais il convient de vérifier auprès de votre autorité locale.

Créer un compte pour répondre à cette Question